Merci à l’équipe de Vetovet pour cette vidéo expliquant l’intérêt du mentorat appliqué à la profession vétérinaire ! https://www.vetovet.fr/

Origine

Le terme “mentor” provient de l’épopée grecque d’Homère : L’Odyssée. Mentor est un personnage très sage et avisé qui soutient et guide Télémaque dans la recherche de son père. Le mentorat est donc un principe ancien qui prend ses origines en Grèce antique. A cette époque, le mentor est chargé de l’éducation de ses protégés. Il se doit de façonner leur caractère et leur personnalité ainsi que leur pouvoir de décision. Même si le mentorat a évolué depuis cette époque, son sens profond est resté le même.

 

Définition

Il n’existe pas de définition standardisée du mentoring (ou mentorat) dans la littérature. Chacun peut y donner le sens qu’il entend tant les formes qu’il peut prendre sont variées. Toutefois, le mentoring peut s’appréhender comme une relation de parrainage, bénéfique aux deux parties, dans laquelle une personne d’expérience partage ses connaissances dans le but de faire bénéficier une autre personne de ce savoir. Le mentorat demande un investissement humain en énergie et en temps afin d’aider un autre individu à grandir et s’épanouir. Le mentoré doit devenir le meilleur possible dans le domaine d’intérêt tout en gardant un oeil critique sur le monde qui l’entoure afin de faire ses propres choix de manière raisonnée.

 

Plus proche de notre époque, David J. Levinson a rédigé en 1978 avec une équipe de spécialistes en sciences sociales The Seasons of a Man’s Life. Dans cette publication, il définit le mentorat comme étant dépendant du mentor, qui est en général plus âgé que son mentoré et beaucoup plus érudit dans le domaine d’intérêt. Le mentor apparaît alors comme un professeur, un modèle et un conseiller de confiance qui aide le protégé à atteindre la “réalisation du Rêve”.

 

Dans une relation de mentorat idéale, ce lien professionnel devient au fil du temps plus personnel voire amical qui peut perdurer pendant de nombreuses années.

 

Distinctions

La notion de “mentorer” est comme nous l’avons vu complexe à définir. Il peut être plus aisé de l’énoncer en évoquant les distinctions qui existent avec certains termes avec lesquels il serait possible de la confondre.

Coacher

Le terme “coacher” est employé pour désigner le fait de donner des conseils à une personne afin qu’elle utilise au mieux ses compétences dans un domaine précis et dans un objectif défini à l’avance.

Le coach se concentre uniquement sur cet objectif et son travail s’achève une fois celui-ci atteint par l’individu coaché.

 

Conseiller

Le terme “conseiller” est employé pour décrire le fait d’indiquer à une personne ce qu’elle doit faire, lui recommander de faire quelque chose. Il s’inscrit généralement dans une période de temps limitée. Le conseil est alors souvent orienté dans un domaine d’intérêt spécifique.

Enseigner

Le terme “enseigner” désigne le fait de faire apprendre une science, un art ou une discipline à un individu. L’enseignement prend alors la forme de cours ou de leçons. C’est une forme intentionnelle de transmission de savoir et de compétences dans un domaine d’intérêt ici aussi bien délimité.

 

Role model

Le “role model” ou “modèle de rôle” en français est une personne qui apparaît comme une norme d’excellence à imiter. L’apprentissage de cette excellence se fait uniquement par observation de cette personne. L’apprentissage par l’observation nécessite l’attention, la mémorisation et la reproduction des actes par l’imitateur. Cette méthode d’apprentissage est particulièrement employée dans le domaine médical.

 

Sponsoriser

Le terme “sponsoriser” désigne le fait de mettre à disposition des fonds, qu’ils soient économiques ou matériels. La provision de fournitures et d’équipements professionnels, d’espaces de travail ou encore la mise à disposition de fonds sont des formes de sponsors professionnels. Ce terme évoque un intérêt du sponsor qui souhaite trouver un retour sur son investissement.

 

Tutorer

Le terme “tutorer” signifie le fait pour une personne de servir d’appui, de soutien et de protection à un autre individu. Le tutorat fournit généralement un enseignement particulier dans un domaine de connaissance étroit.

 

Collaborer

Le terme “collaborer” représente le fait de mettre en place une relation entre deux individus d’égal à égal, dans un but commun de développement et de participation à une oeuvre.

 

Et le mentoring dans tout cela ?

L’ensemble de ces termes peuvent entrer dans la définition du mentorat à des degrés variables. Toutefois, le lien établi entre le mentor et le mentoré est plus complexe, profond, en général plus durable et bénéficie aux deux partis. Le domaine d’intervention du mentor est également plus large puisqu’il s’inscrit souvent dans la vie professionnelle du mentorée dans son ensemble et non pas un domaine d’intérêt bien défini. Le mentor peut même intervenir au-delà de la sphère professionnelle lorsqu’il s’agit d’intervenir sur son équilibre avec la sphère privée. Enfin, le mentor a un impact émotionnel important du fait de son soutien et de ses encouragements.

Bibliographie

* Henry-Noel, N., Bishop, M., Gwede, C. K., Petkova, E., & Szumacher, E. (2018). Mentorship in Medicine and Other Health Professions. Journal of Cancer Education. https://doi.org/10.1007/s13187-018-1360-6
* Geraci, S. A., & Thigpen, S. C. (2017). A Review of Mentoring in Academic Medicine. The American Journal of the Medical Sciences, 353(2), 151–157. https://doi.org/10.1016/j.amjms.2016.12.002
* Barondess, J. (n.d.). A brief history of mentoring. Retrieved April 25, 2019, from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2376519/
* Ssemata, A. S., Gladding, S., John, C. C., & Kiguli, S. (2017). Developing mentorship in a resource-limited context: a qualitative research study of the experiences and perceptions of the makerere university student and faculty mentorship programme. BMC Medical Education, 17(1), 123. https://doi.org/10.1186/s12909-017-0962-8 
* Lemire, F. (2018). Les modèles de rôle en médecine familiale. Canadian Family Physician, 64(10), 783. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6184966/
* Jochemsen-van der Leeuw, H. G. A. R., van Dijk, N., van Etten-Jamaludin, F. S., & Wieringa-de Waard, M. (2013). The Attributes of the Clinical Trainer as a Role Model: A Systematic Review. Academic Medicine, 88(1), 26–34. https://doi.org/10.1097/ACM.0b013e318276d070