L’investissement en énergie et en temps est important pour les mentors mais il ne faut pas croire qu’ils n’en tirent aucun avantage. Au contraire, ceux-ci sont nombreux et dans une relation de mentoring équilibré, le mentor est autant gagnant que son protégé.  

 

Actualiser ses connaissances

 

Le contact avec un jeune diplômé permet de se mettre à jour concernant l’avancée de la médecine vétérinaire. Il est possible d’évoquer avec lui les nouvelles découvertes et technologies médicales ainsi que les cours plus actualisés qu’il a suivi durant sa formation. Cela permet au mentor de se challenger et d’être dans une perspective continuelle d’amélioration de ses compétences et de perfectionnement de son exercice professionnel.

 

Être au contact de nouvelles opportunités

Être mentor permet de se voir proposer de nouvelles opportunités professionnelles qui n’auraient pas forcément été accessibles sans l’intervention du mentoré. Le mentor entretient son réseau avec des vétérinaires jeunes et dynamiques nouvellement arrivés sur le marché du travail qui envisagent généralement d’exercer pendant plusieurs années. Enfin, les mentors augmentent leur créativité au contact de leurs protégés.

Raviver la passion et l’enthousiasme

Être au contact d’un jeune vétérinaire diplômé permet de retrouver à travers lui  l’enthousiasme et la passion des premières années d’exercice. Cela a un effet stimulant sur le travail.

 

Transmettre et partager des valeurs

Le mentoring permet au mentor de transmettre des valeurs qui lui semblent importantes. Il peut par exemple inculquer à son protégé l’éthique animale, le sens des responsabilité, le respect du client et des ASV, la compassion envers les patients ou encore également l’importance de prendre du recul sur son métier pour se protéger psychologiquement.

Avancer grâce au mentoring

Reverse Mentoring

 

Être au contact d’un jeune vétérinaire diplômé permet de retrouver à travers lui  l’enthousiasme et la passion des premières années d’exercice. Cela a un effet stimulant sur le travail.

 

Reconnaissance du mentoring

Le mentoring permet au mentor de transmettre des valeurs qui lui semblent importantes. Il peut par exemple inculquer à son protégé l’éthique animale, le sens des responsabilité, le respect du client et des ASV, la compassion envers les patients ou encore également l’importance de prendre du recul sur son métier pour se protéger psychologiquement.

Recruter plus facilement

Cet autre aspect ne doit pas non plus être avancé comme motivation à mentorer un jeune vétérinaire. Toutefois, le mentoring peut permettre de recruter plus aisément et à plus long terme du fait du réseau professionnel tissé parmi la jeune génération autour du jeune mentoré. Encore faut-il se montrer attirant et s’adapter aux évolutions sociétales en matière de travail qui n’épargne pas notre profession comme nous l’avons évoqué précédemment. La facilité de recrutement s’intègre ainsi dans une démarche plus globale et ne peut se faire uniquement par le mentoring.   

 

Participer à la nouvelle génération vétérinaire

Il est gratifiant pour un mentor de savoir qu’il participe à former la future génération de vétérinaire. Il laisse ainsi en quelques sortes sa marque dans l’histoire de la profession, en espérant que son protégé prenne à son tour sous son aile un jeune vétérinaire novice pour le former à son tour.

 

 

Vous en savez maintenant davantage sur les avantages du mentoring pour les mentors ! Si cet article vous a intéressé, allez lire : « Les avantages du mentoring pour les Louveteaux ».