Le choix d’un bon mentor est complexe car il faut que ses compétences soient en accord avec les besoins du protégé. Il est donc particulièrement important pour lui de trouver la personne qui lui permettra de grandir et s’épanouir. Des études se sont intéressées aux traits de caractère du mentor favorables à la mise en place d’une relation bénéfique. 

Altruisme et engagement

Un bon Mentor se doit de placer les intérêts de son Louveteau avant les siens. Il est important que le Mentor considère son protégé comme son égal ou collègue. C’est une condition nécessaire à la mise en place d’une relation efficace et durable. La patience et le temps consacré sont particulièrement appréciés par les mentorés.

Capacité d’introspection

Un bon mentor doit être capable d’introspection afin de permettre à son protégé d’éviter les erreurs qu’il a lui même commise par le passé. Il doit être humble et pouvoir accepter des valeurs et des croyances différentes des siennes. Ces valeurs sont importantes pour la réussite de la relation de mentoring mais également pour l’inculcation de valeurs semblables chez le protégé.

 

Capacité de communication

Un bon Mentor devrait dans un monde idéal être compétent en communication, notamment dans la perception du langage corporel. Il doit également être capable de prêter une oreille attentive à son protégé afin d’apprendre à mieux le connaître, comprendre ses forces et ses faiblesses. Il doit en particulier s’assurer de la bonne compréhension de son discours par son protégé. Enfin, il doit être capable de s’adapter à son protégé car chacun est différent et de demande par le même investissement et la même communication de la part du mentor.

 

Capacité de recul et de vision

Un Mentor idéal est capable de prendre du recul sur sa propre carrière mais également sur son environnement professionnel. Il permet à son protégé de prendre conscience de faits qu’il n’aurait pas été en mesure de relever seul. Il peut également donner des conseils à plus ou moins long terme. Cela concerne notamment l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée qu’il est complexe d’obtenir dans les jeunes années d’exercice.

 

Guide à l’introspection

Un bon Mentor doit être un guide à l’introspection, discipline difficile à exercer en début de carrière. L’introspection peut être amenée sous forme de questions au protégé combinées à une écoute attentive de la part du mentor. L’objectif du mentor est d’aider son protégé à s’autocritiquer de manière constructive, être honnête envers lui-même et développer son intelligence émotionnelle. 

 

Valeurs de moralité 

Le Mentor représente un modèle pour son protégé. Ces valeurs morales sont essentielles car elles lui permettront de gagner la confiance et le respect de son mentoré et  de lui communiquer des valeurs applicables au quotidien dans sa vie professionnelle, mais également dans la sphère privée. Il est important que le protégé considère les opinions et les remarques de son mentor comme honnêtes, dignes de confiance et bénéfiques pour son développement personnel afin de les mettre à son tour en pratique.

Soutien émotionnel

Une relation de mentorat réussie est un lien qui apporte un environnement sécurisant et protecteur pour que le protégé se sente libre d’exprimer ses sentiments et ressentis sans crainte d’être jugé par son mentor. Le mentor idéal apprend également à son protégé à gérer son stress et les situations conflictuelles, ainsi qu’à prendre confiance en soi. 

 

Capacité de conseils

Il est essentiel pour un mentor de savoir conseiller sans dicter la conduite à tenir, ni minimiser la prise de responsabilité dans la décision. Le protégé doit s’aider des conseils de son mentor afin de faire ses propres choix tout en conservant son sens critique.

Connaissances dans le domaine d’intérêt

Cette particularité est essentielle car elle est source d’une bonne adéquation entre les connaissances du mentor et les besoins de son apprenti. Son absence peut être catastrophique pour le mentoré et mener, même avec un guide de bonne volonté, à des conseils non adaptés voire défavorables.  

 

Source d’opportunité

Le mentor idéal devrait pouvoir soutenir son élève en lui ouvrant des opportunités professionnelles sous forme de recommandations, de sponsors, d’invitations à des événements, à des groupes de travail, etc… Il peut être également intéressant que le mentor présente son protégé auprès de ses collègues ou collaborateurs afin de lui permettre de rencontrer d’autres opinions et avis dans son domaine d’intérêt. 

 

Pour conclure, le choix d’un Mentor est une décision aussi complexe qu’importante. Le Louveteau doit choisir un Mentor qu’il admire pour sa personnalité, ses valeurs, ou sa réussite professionnelle. Il est également essentiel que son Mentor ait des compétences dans le domaine professionnel d’intérêt et qu’il soit accessible en terme de temps et de communication. 

Bibliographie

 Cho, Ramanan, et Feldman, « Defining the Ideal Qualities of Mentorship »

 Bhartiya et Ichhpujani, « How to Choose a Mentor? »

*  Geraci et Thigpen, « A Review of Mentoring in Academic Medicine »